Digital Learning : Thomas Cook forme ses collaborateurs avec MEDIAplus eLearning d’ENI

Maike Beuse,
Responsable Ressources Humaines du Groupe Thomas Cook AG.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre société et quelle est votre fonction ?

Notre société est une agence de voyages qui opère à l‘international. J’y suis responsable des ressources humaines et mes fonctions couvrent entre autres la formation des collaborateurs.

Avant d’utiliser MEDIAplus eLearning, comment étaient organisées vos formations bureautiques et quelles sont les raisons qui vous ont poussé à en changer ? 

Nos formations Office sont toujours organisées en présentiel, mais avec ce mode de formation on n’atteint que les collaborateurs travaillant au site d’Oberursel. Nous avons choisi de passer à l’e-learning pour pouvoir proposer des formations Office à un plus grand nombre de collaborateurs, non seulement en Allemagne, mais aussi à l’international.  

Qu’est-ce qui vous a plu dans MEDIAplus eLearning ? Et concrètement, quel dispositif avez-vous mis en place ?  

MEDIAplus nous a plu parce que l’apprenant se forme directement dans le logiciel et ce qui compte à la fin, c’est la solution et non la méthode utilisée. Spécialement avec Microsoft Office il y a beaucoup de méthodes différentes pour arriver à la même solution. En plus, nous aimons le côté international – il est formidable d’avoir plusieurs langues à disposition ! Un autre point très important pour nous est la compétence et la réactivité des interlocuteurs. Comme c’est la première fois que nous tentons une formation en e-learning, il est d’une importance primordiale pour moi de savoir qu’à tout moment, j’aurai une réponse à mes questions concernant les aspects commerciaux ainsi que techniques.
Les collaborateurs se forment sur leur poste de travail, sur des sites différents, et selon leurs besoins individuels.

Quel type d’accompagnement des apprenants avez-vous choisi et pourquoi ?

Dans le département des ressources humaines nous prenons en charge les apprenants et nous les encourageons en leur proposant des astuces d’auto-apprentissage et de formation virtuelle. Nous leur donnons également la possibilité de réserver une place dans une salle de formation afin de pouvoir apprendre plus tranquillement et échanger leurs expériences avec d’autres apprenants. 

Après plusieurs mois d’utilisation, quel bilan dressez-vous ?

Les utilisateurs qui se servent de leurs licences sont très satisfaits ! Ils apprécient la possibilité de pouvoir s’entraîner et de chercher des réponses à leurs questions en direct dans le logiciel. Cependant, on s’est rendu compte qu’il fallait que les collaborateurs fassent preuve de beaucoup de rigueur pour vraiment s’accrocher. Afin de garantir les meilleurs résultats, après les premiers essais, nous avons mis en place un accompagnement plus proche des collaborateurs concernés de la part de notre service formation.  

Enfin, quels conseils donneriez-vous aux responsables formation qui souhaitent passer à un apprentissage en mode e-learning ou blended learning ?

Je conseille d’assurer un suivi proche de l’apprenant dès le début de la formation (par exemple une date de rendez-vous commune pour la première inscription) et de souligner l’auto-responsabilité de l’utilisateur déjà avant la mise en place de la formation. Si quelqu’un a des problèmes avec ce type de formation dès le début, il faut réfléchir à d’autres solutions pour cet apprenant qui ne se servira peut-être pas de sa licence.

Pour en savoir plus, contactez nous
Suivre @ENI_eLearning
Des milliers d'utilisateurs se forment chaque jour avec ENI